Le blog

FAIRE UN SAFARI : ET POURQUOI PAS AU BENIN ?

Participer à un safari (photo, bien entendu…) est le rêve de beaucoup de gens. Il est facile de voir des animaux sauvages, il existe plus de 300 parcs zoologiques en France. Par contre, pouvoir les observer dans leur milieu naturel est beaucoup plus compliqué et surtout beaucoup plus coûteux.

Traditionnellement, les principaux pays dans lesquels il est possible de le faire sont : le Kénya, la Tanzanie, l’Afrique du Sud et la Namibie. De nombreux tour-opérateurs proposent des séjours dans ces pays depuis longtemps. Il s’agit en général de circuits très encadrés, dans des réserves organisées et gérées avec un nombre de visiteurs importants. En effet, la quasi-totalité de la demande mondiale en matière de safaris se concentre sur ces pays. L’offre est très large et les prix, pour un séjour d’une dizaine de jours, vont de 2 000 à 5 000 € en fonction du pays.

Le grand public ignore qu’il est possible de participer à un safari dans d’excellentes conditions dans d’autres pays, en particulier en Afrique de l’Ouest. Il existe des parcs animaliers en Côte d’Ivoire, au Gabon, en République Démocratique du Congo et dans plusieurs autres endroits. L’inconvénient de ces destinations est le nombre relativement restreint d’espèces qu’il est possible d’observer. Par ailleurs, les conditions de sécurité de ces pays sont, à l’heure actuelle, très précaires.

En cherchant bien, il y a un pays qui présente tous les avantages pour un safari : Le BENIN.

1er avantage : l’authenticité

La réserve de la PENDJARI  avec ses  300 000 hectares concentre la majorité des espèces présentes en Afrique, à l’exception de la girafe et du rhinocéros. Dans cet espace totalement ouvert, les animaux bénéficient d’une liberté complète. L’impact de l’homme est quasi-nul puisqu’il n’y a pas plus d’une vingtaine de visiteurs en même temps dans le parc (contre des centaines voir des milliers dans les réserves d’Afrique de l’Est et du Sud). Il n’y a que 2 lieux d’hébergement dont un ne comportant que 5 chambres.

Les animaux, contrairement à ce que l’on peut constater ailleurs, ne sont pas en voie d’extinction car le braconnage est minime. Par ailleurs, il existe une zone dédiée à la chasse, ce qui  permet de réguler certaines espèces comme le buffle et même l’éléphant dont le nombre croissant provoque des dégâts dans les cultures et les villages environnants. La chasse est également une source de revenus importante pour les villageois puisque les droits d’abattage, très élevés, ainsi que la viande, sont répartis au profit des habitants.

2° avantage : La visite du pays

Faire un safari au Bénin permet de découvrir également tous les autres aspects de ce pays : des paysages très variés entre le sud et le nord, des sites naturels et historiques de premier ordre (dont 5 classés par l’UNESCO) : Les palais royaux d’ ABOMEY, la ville de OUIDAH, haut lieu de mémoire pour l’esclavage, la Cité Lacustre de GANVIER, le pays SOMBA……..Ces visites méritent à elles seules un voyage au Bénin, le fait de les combiner avec un safari permet de décupler l’intérêt du séjour.

3° avantage : La sécurité

Le Bénin est un pays qui n’a jamais connu aucun problème de sécurité ni aucun problème sanitaire, ce qui est loin d’être le cas d’autres destinations comme le Kénya (des centaines de morts dans des attentats depuis 2 ans) et l’ Afrique du sud (impossible de se rendre dans certains endroits, nombreux « ghettos »). La population du Bénin est francophone, pacifique et accueillante, la nourriture excellente grâce à la qualité des productions agricoles locales. Le dépaysement est complet mais « facile » grâce aux nombreuses similitudes avec la France. (voir l’article : Le Bénin, une destination inédite, une découverte étonnante). Le climat est agréable, chaud sans excès et sec en dehors de la saison des pluies.

4° avantage : Le prix

Le ROYAL PARADISE HOTEL propose un circuit de 13 jours / 11 nuits pour 1 100 € hors vol. Le prix des billets d’avion baisse régulièrement, il est possible d’avoir un aller-retour pour environ 350 € entre janvier et avril, période la plus propice pour visiter la réserve. Si l’on ajoute les frais divers, on obtient un circuit en pension complète et tout inclus pour un prix de l’ordre de 1 500 €.

L’ équivalent au Kénya serait d’au minimum 2 000 €, en demi-pension, et sans aucun autre intérêt que l’observation des animaux.

Alors faites vous plaisir !! Embarquez pour l’aventure (bien encadrée, rassurez vous), venez découvrir notre petit paradis tropical, vous repartirez avec des images plein la tête (et plein vos appareils photo). Approcher un éléphant ou un couple de lions à quelques mètres, voir défiler devant votre 4X4 un troupeau de plus de 100 buffles en pleine course, observer des centaines d’antilopes, des oiseaux parfois très rares, des singes, des crocodiles et des hippopotames, tout cela est possible, facilement et à moindre coût.

Oubliez les idées reçues sur l’Afrique, la réalité sur place est à l’opposé de ce que vous pensez et des images véhiculées en permanence par les médias.

A bientôt et bonne arrivée comme on dit la bas.

Découvrez notre programme safari ICI